Sélectionner une page

Isabelle

Le bois a toujours été mon compagnon pour mes loisirs

Si vous aimez rencontrer des personnes passionnées dans votre vie, Isabelle doit faire partie de votre répertoire. Avec son bonnet rouge, ses yeux couleur bois et son naturel spontané, Isabelle vous accueillera chaleureusement dans son petit coin de paradis. Entre son jardin en permaculture qu’elle affectionne particulièrement et son atelier tout de bois dans lequel vous trouverez un lieu d’exposition, Isabelle transmet son amour du bois et de la nature. « Le bois a toujours été mon compagnon pour mes loisirs, d’aussi loin que je me souvienne, la première fois que j’ai eu un contact avec ce matériau j’étais toute petite, je sculptais des bâtons que je ramassais.» Et pour elle, la région Forcalquier-Montagne de Lure est une histoire d’amour, elle ne se verrait pas habiter ou travailler ailleurs. Et il est facile de se laisser aller à rêver d’une vie en harmonie avec la Provence lorsqu’on arrive dans ce havre de paix. Isabelle ne se fournit que dans les environs et n’a que rarement coupé elle-même un arbre pour son travail. Elle récupère comme elle peut : les tempêtes, les coupes au bord des routes, des voisins qui veulent couper leurs arbres, etc. « J’aime à dire que ce sont des arbres qui devaient être coupés dans tous les cas. »

Cette tourneuse sur bois qui cherche à se renouveler constamment a deux façons de travailler le bois. Elle fabrique des boîtes, très petites et si complexes à la fois. « C’est très ludique c’est un tout petit univers mais dans lequel on peut mettre plein de choses, assembler différents bois, j’aime travailler sur les couleurs, les formes, sur les contrastes entre le lisse, le rugueux le mate, le brillant. ». Et l’autre a été une rencontre avec l’âme du bois, ce qu’il peut révéler grâce à la lumière. Isabelle travaille la transparence avec un tournage translucide. Oui, le bois peut être transparent ! « Pour le tournage translucide, il faut du bois vert et c’est un plaisir indicible, c’est tendre il y a un son, si on a un outil bien affuté si on est dans le calme, il y a une dimension de révélation de l’essence de l’arbre, de l’âme de l’arbre.

Quand vous le travaillez de manière translucide, 1 à 2 mm d’épaisseur, quand la lumière passe à travers le bois on a des dessins que l’on ne voit pas quand on n’a pas de lumière, on a la couleur qui change en fonction de la nature du bois, de l’épaisseur, etc. On a vraiment l’âme du bois. Pour moi c’est fabuleux. »

Passez voir Isabelle un beau jour ensoleillé, vous en ressortirez ravi et rêveur.

 

Contacter l’artiste

Aiguebelle, Les Agreniers
04150 Banon