Sélectionner une page

Vanessa

Pour faire mon métier, il faut être passionné, avec la passion il y a de la patience.

Vanessa Krolikowski coud son livre à la main avec son cousoir en bois sur son long bureau où les pinceaux et les crayons se mêlent à des bobines de fil, du carton, des chutes de bois, des posters punk et une reproduction de la jeune fille à la perle accrochée au mur.

« On est arrivés ici il y a douze ans, sans chauffage et avec nos chats dans leur cage ». Roger le chat, depuis, a pris ses aises. Il regarde les arbres par l’immense baie vitrée qui laisse entrer le soleil. Le Garage L (qui était un vrai garage, le Garage Laurent, il y a douze ans de ça) est une véritable caverne d’Ali Baba, avec des livres à prix libre, des magazines, des cartes et des posters confectionnés par Romuald Sourisse, son compagnon et des livres reliés ou dorés, très anciens ou très neufs, des boîtes aussi ; tout ça façonné par Vanessa. Tous ses outils sont posés ça et là: l’étau, les presses à la main, la cisaille, les marteaux, les scies, les ciseaux, les aiguilles, le fer à dorer, le plioir qui est « le prolongement de ma main, le mien c’est celui de l’école, ça fait 23 ans que je l’utilise » confie t-elle, tout sourire.

Cette fille de Nîmes au visage d’ange est spécialisée dans les reliures islamiques et vous fera un petit cours concis (avec exemples à l’appui) sur les différentes reliures qui existent dans le monde, telles que les reliures japonaises, les reliures européennes et leur histoire avec de beaux exemples venus tout droit de l’époque médiévale.

Vanessa est de fait totalement implantée dans la région grâce, notamment, au label pôle d’excellence rurale du livre et de l’écriture – fierté de Forcalquier-Montagne de Lure – et travaille régulièrement avec d’autres acteurs locaux du livre. Par ailleurs, elle et son compagnon sillonnent les alentours avec leur camion vert menthe pour proposer des ateliers. « On a fait de la sérigraphie, de la gravure, de la typographie au blé avec des pâtes à potage. L’idée c’est d’aller à la rencontre des gens, d’aller les surprendre, sur les marchés, dans les écoles ou dans les bibliothèques. On reste sur les treize communes d’ici. »

Tout est livre dans sa vie, elle vit sur son lieu de travail, « il y a des livres de partout ici », elle visite l’Europe à travers le livre « quand on va quelque part, on visite les bibliothèques, on va voir les marchands de papiers aussi », Tout a commencé comme ça, par cette passion.

« Pour faire mon métier, il faut être passionné, avec la passion il y a de la patience ».

Et il en faut de la patience, de la passion, et du savoir faire…Scier, coudre, broder, taper, dorer. Vanessa travaille à la fois avec des particuliers et des petits éditeurs. Elle lit tous les livres qu’elle relie, pour pouvoir créer, imaginer, et s’approprier les ressentis du client aussi. Alors si vous avez un vieux livre chargé de sentiments, une idée de création ou que vous êtes simplement curieux, allez-y, ça vaut le détour.

Contacter l’artiste